LIEN ENTRE L’ESTHETIQUE ET L’ETHIQUE, ENTRE LA NATURE ET LA CULTURE

véritable LABORATOIRE in situ

Michel Pena.jpg

Nous allons créer un bouillonnement culturel

Le paysage procède autant du concret (le milieu physique, l’écologie) que du culturel (le sensible, la perception, la poésie).

L’originalité de ce projet réside dans l’interface qui vise à rapprocher les pôles actuellement tenus par l’écologie d’un côté, et par la création artistique de l’autre.

Nous allons créer un bouillonnement culturel autour des questions environnementales; un creuset de personnalités et de compétences, issues tant du monde scientifique qu’artistique

Michel Péna, Fondateur PaysSages

Création de la Fondation PaySsages              

Une Fondation dédiée au(x) paysage(s), voici l’ambitieux projet porté par l’un des grands paysagistes contemporains, Michel Péna. Voulu comme un outil de sauvegarde, son rôle sera d’unifier, de rassembler, et créer de nouvelles synergies. Le projet est porteur de convergences prometteuses avec la candidature de Nice à une inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et donc ardemment soutenu tant par des figures médiatiques de la culture et du patrimoine (Stéphane Bern, Stéphane Marie), que de personnalités politiques et scientifiques : l’ancien ministre Jean-Jacques Aillagon, le philosophe Edgar Morin et la directrice de l’Institut Ecologie et environnement du CNRS, Stéphanie Thiebault, qui participent au comité de parrainage.  Source: www.patrimoine-environnement.fr

CONFERENCE DE PRESSE Au JARDIN DES TUILERIES

gabarit_photo_0004_NICE_PHOTO_Fotor.jpg
 
LmqatSLX_400x400.jpg
Une Fondation dédiée au paysage, quoi de plus naturel ici, à Nice, au coeur de cette civilisation méditerranéenne qui a porté au plus haut l’image d’une concordance idéale entre l’homme et la nature? C’est avec raison et enthousiasme que nous nous associons à l’ambitieux projet porté par l’un des plus grands paysagistes contemporains.
— Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la métropole NCA
 

“ Cette Fondation, avec les multiples missions qui lui seront assignées, est appelée à jouer un rôle majeur au coeur d’un site et d’un territoire qui sont candidats au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Nos paysages sont le visage d’une humanité réconciliée avec elle-même et avec le monde. Ils sont des pays, des visages, une sagesse. Je n’en doute pas, la fondation Paysages sera le lieu de cette réconciliation.

Je crois que nous mesurons tous l’importance d’un tel projet pour le devenir de notre planète.”


Le projet de création, à Nice, par Michel Péna,
de la fondation des Paysages et l’installation de
celle-ci dans l’enceinte de l’Abbaye de
Roseland me réjouissent tout particulièrement.
Ce projet est porteur de convergences prometteuses avec la candidature de Nice à une
inscription sur la Liste du patrimoine mondial.
— Jean-Jaques Aillagon, Président de la Mission Nice Patrimoine Mondial
jean-jacques-aillagon.jpg
 

“En premier lieu, le choix du site d’implantation de cette fondation constitue une opportunité remarquable de restaurer et de redonner vie à un symbole parmi les plus éclatants de l’invention, à Nice, d’un ensemble urbain exclusivement dédié au tourisme, associant un front de mer qui en est devenu la vitrine prestigieuse, la promenade des Anglais, un vaste centre-ville tracé selon un plan régulier et les collines environnantes dont le relief, souvent comparé aux gradins d’un amphithéâtre, offre, dans une végétation abondante, des points de vue privilégiés.

En second lieu, la création, à Nice, d’une fondation dédiée au paysage conforte, aussi, la candidature de cette ville à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial parce qu’elle illustre le lien qui a toujours existé, ici, entre le paysage et la fortune touristique de la ville.”